Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Changeons-Champs
  •   Le blog Changeons-Champs
  • : Bienvenue à vous ! Ce blog est né en décembre 2006 d'une initiative personnelle visant à relater l'actualité de la commune. Il présente donc ma vision des choses sur notre environnement, mais il a aussi comme portée de faire naitre un débat d'idées entre internautes.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Articles Récents

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:05

A peine 2 jours après l’attentat contre l’école juive et une semaine après les exécutions de militaires, la bêtise de certains socialistes reprend le dessus.

 

Cet après midi : «Si je comprends bien, le Raid n'est donc pas capable en 30 h d'aller chercher un individu seul dans un appartement?», tweet du député PS Jean-Jacques Urvoas, un remarquable décérébré qui visiblement, n’a rien compris. Un seul individu, oui. Une situation qui, de l’aveu même d’un homme du RAID, n’a pas de précédent dans la violence. 300 balles tirées. De nombreux blessés dans notre unité d’élite, des morts et ce crétin de parlementaire qui vient remettre en cause le professionnalisme du RAID. Alors cet idiot utile (oui, il a le droit à plusieurs qualificatifs !) s’excuse après coup, et ajoute « «En 140 signes, on ne peut pas proposer un raisonnement» et bien, ses camarades devraient l’inviter à garder le silence. Par respect pour les victimes, pour le travail du RAID, des autres policiers et services de l’Etat mobilisés.

 

Deuxième polémique lancée, Jérôme Guedj, président PS du conseil général de l'Essonne : il reproche aussi aux enquêteurs d'avoir tardé à identifier de manière précise le tueur au scooter relevant les «neuf jours» écoulés après le premier assassinat d'un militaire à Toulouse, «l'identification des contacts internet suite à une petite annonce» et le fait que le tueur était déjà «assurément dans le collimateur» de la police vu ses antécédents. Enfin, l’élu ajoute «pourquoi une interpellation en douceur n'a pas été préférée?». Mais oui !!! Il fallait le cueillir à la sortie de la boulangerie !! Cet homme a tué une petite fille de sang froid, achevé un militaire à terre mais il fallait attendre les bons conseils de Guedj !

 

Il faut rappeler que ces situations tragiques doivent rassembler la nation, les hommes du RAID ne sont ni de droite, ni de gauche. Et surtout, ces polémiques stériles interviennent au lendemain de l’enterrement des victimes. La DCRI empêche chaque année des fanatiques de passer à l’acte, qu’il puisse y avoir une faille dans les procédures de surveillance, sans doute. De là à mettre en cause le RAID pour son intervention. De là dire de manière scandaleuse « on aurait du faire comme ceci pour mener l’enquête », ces socialistes n'ont décidémment aucune retenue dans l'abject. 

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:14

En lisant l’article hier qui me mettait au courant de la tragédie de Toulouse, j’ai mis du temps à réaliser. Réaliser qu’en 2012, en France, on puisse tirer sur des enfants, les poursuivre dans une école et les tuer à bout portant. Un enfant a demandé à sa mère « pourquoi on a tiré sur mon copain ? ».  Quoi lui répondre ? Que dire à des enfants qui seront traumatisés à vie ? Et aux autres qui fréquentent des établissements confessionnels juifs où les entrées/sorties se font sous protection de policiers. Je me souviens être passé devant une école juive à Boulogne il y a plus d’un an, et déjà, la sortie des classes se faisait sous protection policière. Est-ce normal de devoir vivre sous protection en raison de notre religion en France, aujourd'hui ?

 

Ce qui me rassure, c’est l’union sacrée des politiques, et des religieux. De Nicolas Sarkozy à François Hollande, de Joly à Le Pen, de l’extrême gauche à l’extrême droite, tout le monde a réagi dignement. Ou presque tout le monde. Bayrou qui pensait que l’on ne parlait pas assez de lui a ouvert un début de polémique en pointant « la responsabilité dans ce drame de «ceux qui montrent du doigt» ou «attisent les passions». Etait-ce l’heure des comptes hier soir ?

398180 

Comme l’a très bien dit le président du CRIF, Richard Prasquier «il n'y a absolument rien à voir entre le climat, que l'on peut considérer comme délétère si l'on veut, et la monstruosité d'un tel acte, il n'y a aucune comparaison à faire. L'homme qui a tiré une gosse par les cheveux pour lui loger une balle dans la tête ne l'a pas fait parce qu'il a entendu telle ou telle remarque au sujet de l'abattage rituel. Il faut arrêter de faire la liaison entre les deux événements», a poursuivi Richard Prasquier, «il a auparavant tué trois soldats et ce n'est pas l'ambiance, l'atmosphère, qui fait qu'il a commis ces crimes».

 

Union sacrée car dimanche, tout le monde est appelé à se liguer contre la haine, d’où qu’elle vienne. Peu importe sa cible, le racisme a la même couleur, la même odeur nauséabonde. La même haine de nos valeurs républicaines, de tolérance.

 

Des propos d’un enseignant d’histoire aux convictions communistes affirmées m’ont été rapportées : « pourquoi on ne fait pas de minute de silence pour les syriens ». Un « pauvre con » aurait été ma réponse. Comme quoi, la crasse intellectuelle touche même des personnes « éduquées ». 

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 15:19

Je préfère mille fois un président qui se lache un peu brutalement avec un "casse toi pauvre con", qu'un mollusque manipulateur donneur de leçon sur la morale politique. 

Repost 0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 19:33

La gauche aime à rappeler que Sarkozy serait le candidat des riches et des puissants. C’est oublier qu’il a été le premier choix des ouvriers en 2007. Cela veut dire que les ouvriers ne faisaient pas confiance au PS pour défendre leurs intérêts. Catégorie méprisée par cette même gauche, encore aujourd’hui. Sauf du côté du populiste Mélenchon, mais le personnage n'a rien de sérieux.

 

Je ne voudrais pas tomber dans la politique de caniveau (dixit notre maire) mais je vais parler du candidat qui n’aime pas les riches. Ce même candidat qui gagne dans les 30.000€ par mois (un cumulard en puissance), une belle SCI pour défiscaliser le patrimoine et la charmante villa de Mougins, Hollande qui déjeune avec BHL dans un restaurant (chez Laurent dans le 7ème) où le menu est à 150€. Un loyer pour son local de 40.000€/mois dans un quartier populaire, encore le 7ème. Des amis dans la finance (voir Le Point de cette semaine), dans les médias. Un candidat "normal" ??

 

Donc si je résume : des amis multi millionnaires (Bergé, Pigasse, Perdriel…), amis des médias (France Inter, France TV, Le Monde, Libé, Rue 89, Mediapart, Canal +, les Inrocks…). Et qui vient dire que Hollande est l’ami des riches et des puissants ? Qu’il y a connivence entre lui et les médias ?

 

Encore un effort, et nous verrons le vrai visage de celui qui se présente comme « normal » mais qui n’a rien de populaire, mais qui a tout d’un personnage acharismatique et sans personnalité. 

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 20:02

MAJ du 2 Mars :

« François Hollande, depuis hier, envoie un émissaire secret dans le monde du show-biz et du sport pour dire « on le fera pas ». [...] Parce qu’il y a des artistes qui aimeraient bien voter pour François Hollande mais ils sont quand même visés, alors il leur explique depuis hier « c’est un coup politique contre Sarkozy mais on le fera pas ». » Mickaël Darmon 

 



 

On pourrait croire à une blague. Le conseiller économique du candidat Hollande n'est pas au courant des mesures socialistes sur les impôts... Taxer à 75% les revenus des personnes qui gagnent plus de 1 million d'euros par mois...euh, pardon, par an !! L'improvisation est devenue légion chez Hollande depuis que Nicolas Sarkozy s'est déclaré. Je ne parle même pas du fond de la mesure qui est démagogique au possible, taxer les hauts revenus ne rapportera que quelques millions et sera clairement contre productive à ce taux là. Que les riches soient imposés, cela ne fait pas débat, qu'ils soient taxés à 75%...il faut de la mesure en toute chose. 

 


Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 17:20

« J’aime la France ». C’est par ces mots que Nicolas Sarkozy a débuté son discours à Marseille. Mais au fond, il y a un sous entendu très clair derrière ces propos. « Aimer la France et les français, c’est leur dire la vérité ».


C’est leur dire qu’on ne peut pas travailler moins et gagner en pouvoir d’achat.

C’est leur dire qu’on ne peut pas garder une retraite à 60 ans lorsque notre espérance de vie progresse de 2 mois tous les ans (INSEE)

C’est leur dire que nous n’avons plus les moyens d’avoir une fonction publique pléthorique 

Que c’est mépriser les victimes que d’abroger les « peines planchers » pour les multirécidivistes

Que le droit de vote des étrangers pour les élections locales est une aberration républicaine

Que la crise que nous connaissons ne se résoudra pas par des invectives envers le monde de la finance, une spécialité des compères Mélenchon et Le Pen.

 

En vérité, Nicolas Sarkozy souhaite dénoncer la supercherie Hollande. Celui qui est « Thatcher à Londres et Mitterrand à Paris », qui fustige la finance devant les militants socialistes mais qui s’aplatît bien sagement devant des journalistes anglais, en disant que le monde a besoin de la finance, et que les communistes en France n’existent pas…


La supercherie Hollande qui prône la laïcité mais refuse de voter la loi sur les signes religieux. Supercherie d’un homme qui souhaite nommer premier ministre une personne qui met en place des horaires spécifiques dans les piscines municipales. La supercherie Hollande qui promet une réduction des déficits mais qui dans son livret de campagne de 60 pages, ne met aucune mesure concrète sur la table. Du verbiage surement pondu par des communicants. La supercherie Hollande qui ne prend aucune mesure dans son programme pour la compétitivité des entreprises, à part une vague réforme de l’IS, rien sur le coût du travail.

 

Cette supercherie là ne reçoit aucune contradiction solide sur les plateaux TV ou à la radio. Il est temps de démonter une à une les promesses populistes d’une gauche irresponsable et inefficace. Une gauche qui même au niveau local ne prend pas conscience que nous vivons dans un monde en crise et que mécaniquement, le chômage a tendance à augmenter. Ces mêmes personnes ne mentionnent jamais le taux de chômage en Espagne, Italie, Grèce, Portugal, UK ou même en Allemagne ou le chômage officiel est plutôt faible, cachant un taux d’emploi à temps plein faible… (oui je me réfère aussi aux colonnes du PCF lorsqu’ils ont de bonnes informations !).

 

N’oublions jamais l’exemple grec et portugais où le laxisme budgétaire de leur politique a conduit aujourd’hui à une austérité inouïe. Ces exemples là, nous devons les avoir en tête. Ça n’arrive jamais qu’aux autres.

Repost 0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 09:44

J’ai hésité à mettre comme titre « Suite aux menaces de poursuites judiciaires, Changeons Champs ferme » mais je me suis dit que ça ne serait pas crédible.

Donc puisque nous « agaçons », si j’ai bien suivi les débats hier au conseil municipal, nous continuerons à agacer, toujours dans le respect des personnes.


1er point : la Jaguar

Une petite mise au point s’impose puisque nous sommes accusés de faire de la politique de « caniveau » en parlant de la voiture de luxe du 1eradjoint :

1) C’est effectivement la liberté de chacun de s’acheter une belle voiture

2) Aucun sous entendu sur l’origine des fonds pour payer cette voiture, à AUCUN moment

 

Une fois cette mise au point effectuée, le sens de cette remarque que l’on pourrait qualifier d’anecdotique ou relevant de la vie privée, est d'une importance toute particulière. J’insiste car la majorité semble avoir fait mine de ne pas comprendre. La question n’est pas de posséder une belle voiture, je le souhaite à tous, mais de pourfendre l’argent, le bling bling, l’ostentatoire dans les beaux discours et faire tout le contraire dans la vraie vie. C’est une question de cohérence entre les paroles et les actes. On ne peut pas critiquer le Fouquets ou le bling bling lorsque l’on roule en Jaguar, je m’excuse mais ça, ce n’est pas anodin comme remarque. Cela n’a rien d’une attaque personnelle, c’est de la cohérence politique. Et si l’on souhaite être épargné par ces remarques, on doit faire un autre job.

 

2ème point : l’anonymat des blogs

Un blog est par définition un espace où la liberté de ton est de mise (dans le respect de la loi et des personnes). L’anonymat sur Internet n’existe pas. Je ne me cache pas, Changeons Champs est ouvert depuis 2006, je n’utilise pas de pseudo et je ne me cache pas (en CM hier et sur la liste O.U.I en 2008).

 

3ème point : le débat

Il est dit que les collectivités n’ont pas le droit de voter un budget déséquilibré d’où l’inutilité de la règle d’or les concernant. Certes. Mais le rapport de la cour des comptes (présidée par Didier Migaud…PS) vient de pointer les dépenses des collectivités locales.

Comme cela a été rappelé hier, le département ne cesse d’augmenter les impôts, la région fait de même. Dans le même temps, les effectifs explosent. Dans ce contexte, l’exemple du projet alsacien est à mettre en avant : fusionner départements et région (UMP) pour ne former qu’une seule entité et ainsi réduire les couts de fonctionnement, pour une meilleure efficacité. Le PS/PCF/EELV sont des partis d’élus locaux…ceci explique sans doute cela.

 

4ème point : le logement

Maud Tallet a accusé le gouvernement de n’avoir rien fait pour le logement.Très instructif, vous verrez. Mauvaise foi ? PTZ, 120.000 logements sociaux financés en 2011, 140.000 en 2010 (jamais effectué dans l’histoire), déduction des intérêts d’emprunt, mesures du Grenelle concernant la rénovation, tarifs sociaux des énergies…

 

5ème point : les perles des Maires adjoints

« Le monde financier n’est pas en crise » J.F PIOTROWSKI

Ha bah du tout. Ça n’a jamais été aussi bien.

Petit extrait d’un article des Echos :

«Les analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipent en moyenne une chute de 63% du bénéfice net de la BNP au quatrième trimestre et de 78% pour la SocGen. Le Crédit agricole et Natixis publieront leurs résultats le 23 février. Crédit agricole SA a prévenu en décembre qu'il serait en perte sur l'exercice 2011 et qu'il passerait pour 2,5 milliards d'euros de dépréciations dans ses comptes du quatrième trimestre. »

 

En 2008, l’Etat a prêté aux banques 25 milliards d’euros (note à Mme Tallet : verbe « prêter », pas « donner », la différence est subtile mais néanmoins intéressante), sans doute pour le plaisir. Au final, si l’on écoute Mr PIOTROWSKI, les banques ont donné 700 millions d’euros d’intérêts (1,4 milliard auquel on soustrait le coût de l’emprunt pour refinancer les banques, soit 700 millions) à l’Etat pour le plaisir puisqu’elles ne sont pas en crise.

 

« Les énergies renouvelables ont été supprimées »  M BOMBART

Parfois, il vaut mieux lire ses notes…

Je sais que la spécialité des Verts n’est pas l’écologie donc je vais faire un rapide tour d’horizon des réalisations et projets :

-       Appel d'offre du gouvernement français pour 500 à 600 éoliennes réparties sur cinq zones, qui devraient représenter une puissance cumulée de 3.000 mégawatts (MW) et un investissement de 10 milliards d'euros. Projet à horizon 2015 pour des éoliennes offshore.

-       Pour le reste, voir le très complet rapport de l’ADEME qui montre que malgré la crise, plusieurs milliards sont investis dans les énergies renouvelables.

 

 

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 11:22

Nicolas Sarkozy a annoncé hier des mesures fortes en faveur de l’emploi, du logement et envers le monde de la finance.

 

Quelques mesures phares :

 -     Davantage d’apprentis dans les entreprises de plus de 250 salariés pour favoriser l’insertion des jeunes dans le monde du travail. Cette mesure fonctionne avec de très bons résultats ailleurs en Europe.

 

-       Transfert d’une partie des charges sociales sur la TVA et la CSG, soit environ 13 milliards pour améliorer la compétitivité de nos entreprises, notamment celle de nos industries. +1,6 point de TVA sur le taux à 19,6%, ce qui ne touche donc pas l’alimentation, les médicaments, la presse et la culture. Le PS tombe encore une fois dans la caricature en affirmant que cela va briser le pouvoir d’achat des français. Encore une fois, les socialistes n’ont aucun regard sur ce qui marche chez nos voisins, d’autant que cette mesure a été prise par des socialistes allemands, sans effet négatif sur les prix.

 

-   Taxe sur les transactions financières : toutes les transactions sur des actions françaises, des CDS seront taxées à hauteur de 0,1 % à compter du 1er août.


 - Concernant le logement, droit de bâtir 30% d'appartements ou de maisons supplémentaires sur un même terrain. Donc augmentation attendue de l’offre de logement.

 

- Maitrise du déficit, aucune annonce que nos finances publiques ne pourront pas tenir (retour à la retraite à 60 ans, des milliers de postes de fonctionnaires en plus, emplois jeunes, 35h voire 32h etc).

 

Deux conceptions de la politique s’affrontent, le réalisme et le courage face à la facilité et à une vision franco-française des enjeux (le PS adopte la même posture que le FN en la matière : "nous pouvons nous exonérer de nos engagements envers l’Europe"). 

Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 15:53

Mais qui est responsable de la situation des transports en Ile de France ? A priori, le STIF, donc depuis 2005, J.P Huchon (PS).


Que nous raconte Maud Tallet dans sa Pravda mensuelle ? "Qu'il a fallu attendre que la région IDF soit majoritaire au STIF pour que des améliorations soient possibles".

On croit rêver !! Huchon préside le STIF depuis 2005 !! 2005-2012 = 7 ans !! Et Tallet nous raconte qu'il faut 7 ans pour que 2 lignes de bus changent dans notre ville ?! De la manière la plus tranquille qui soit, Maud Tallet ment. Elle omet également le fait que le tarif unique du pass Navigo (qu'elle soutient) était une proposition du candidat Copé (UMP) voilà plusieurs années. Elle oublie de dire que le STIF a des priorités "parisiennes" (TRAM parisien qui coute plusieurs centaines de millions d'euros) quand les banlieusards que nous sommes se contentent d'un réseau de RER pitoyable, avec des rames bondées de 7h à 10h et de 16h à 19h. Et que c'est Sarkozy qui a initié le projet du Grand Paris qui donne la priorité aux villes de banlieues.

 

Petite note amusante : on nous raconte que le vaillant Daniel Guillaume (chantre du respect !) était à l'origine d'un beau projet concernant les transports en 2005. Qu'en est-il 7 ans après ? Quid de 7 ans de salaire au SAN ? Pas grand chose. Rapport temps-efficacité assez proche des standards communistes. "D'autres choix sont possibles", cette remarque ferait hurler (de rire ?) n'importe quel usager du RER, cela fait des années que la gauche et ses alliés communistes et Verts dirigent la région et le STIF et la situation ne fait qu'empirer et les tarifs augmentent. Je me demande si les élus du peuple prennent souvent le RER A (peut être que la C6 est plus agréable...mais ça fait moins proche du peuple).

 

Et pour finir la critique de ce magnifique article, on apprend que la mairie se bat depuis... 1985 !!! Je ne sais pas si nous devons rire ou pleurer...27 ans plus tard, nous avons 1 bus de plus par heure !!! Wouhou !!!! Champagne !!! 

 

NB : Dans le cadre de la décentralisation, l’État s’est retiré le 1er juillet 2005 du conseil d’administration du STIF, qui est depuis présidé par le président de l'Île-de-France.

 

Page 13, une phrase qui en dit long sur la bétise de cette municipalité "les moyens financiers existent pour assurer des services publics de qualité pour tous (...) à la place de dilapider 400 milliards que le gouvernement a réussi à trouver pour les banques en pure perte".

Si Maud Tallet veut nous expliquer cette phrase qui sous entend que le gouvernement a donné 400 milliards aux banques.

Il s'agit en fait d'un prêt accordé entre 2008 et 2009 à plusieurs banques, qui a été remboursé depuis, et avec interêts et non d'un cadeau de 400 milliards comme l'affirme le Maire, de manière stupéfiante. La manipulation des masses à travers les mots a un sens, les régimes fascistes en usaient et abusaient à une certaine époque pour désigner des coupables faciles.

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 21:27

Maud Tallet vient encore de frapper. Incompétence, malhonneté ? Dans l'éditorial du journal de la commune, Maud Tallet affirme que les peuples sont en train de payer "leur crise", autrement dit, la crise des banques. Sauf que cette crise, dite des subprimes est terminée. Les banques se sont refinancées, notamment graçe aux Etats entre 2009 et 2010, et sont passées largement dans le vert en 2010. Au passage, les prêts accordés par l'Etat français aux banques ont rapporté plusieurs dizaines de millions d'euros.


En revanche, la crise actuelle n'est pas la crise des banques, ni celle des capitalistes. C'est la crise des Etats. Des Etats (comme des communes) qui dépensent trop, qui vivent à crédit et qui ne peuvent plus rembourser leur dette car les banques doutent de la capacité de remboursement de ces derniers.

 

D'où vient le problème ? Un budget en déficit chronique, gauche et droite confondues. Des réformes qui sont lentes et molles : l'assurance maladie, les retraites, la fraude...la réduction du nombre de fonctionnaires territoriaux qui n'est toujours pas à l'ordre du jour. Les baisses de TVA qui n'ont aucun sens. Les baisses d'impôts qui n'ont pas leur place en période de crise.


Mais revenons en à cette phrase de Maud Tallet qui pointe la responsabilité des banques. Bien sur, les banques sont responsables à 100% de la crise des subprimes, qui a été catastrophique pour le monde entier. Mais c'était en 2008. Les banques de 2011 ne sont pas responsables de la lacheté des dirigeants politiques. Les collectivités doivent être mises au pas, en particulier celles qui se comportent comme si la dette n'était qu'une écriture comptable que l'on lègue aux générations futures par égoisme ou par bétise. 

 

Mais je le concède, dire la vérité aux français sur l'état des finances du pays, sur les sacrifices qu'il faut consentir, c'est moins payant politiquement que de tapoter l'épaule des campésiens en leur disant que Sarko roule pour les riches, et que le système capitaliste marche sur la tête. Où en serait-on avec la bravitude de Mme Royal...les 32h des Verts, ou la haine primaire des communistes envers une partie des français.

 

Dresser les français les uns contre les autres, c'est ce que Mme Tallet reproche au Président, mais c'est ce qu'elle fait au quotidien en désignant des boucs émissaires. Le FN a les immigrés, le PCF a les capitalistes... chacun sa cible pour déverser sa haine gratuite et stérile.

Repost 0