Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Changeons-Champs
  •   Le blog Changeons-Champs
  • : Bienvenue à vous ! Ce blog est né en décembre 2006 d'une initiative personnelle visant à relater l'actualité de la commune. Il présente donc ma vision des choses sur notre environnement, mais il a aussi comme portée de faire naitre un débat d'idées entre internautes.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Articles Récents

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 18:27

Depuis 1994. Cela fait 20 ans que Maud TALLET est Maire de Champs-sur-Marne. Qui peut honnetement dire que les campésiens vivent mieux aujourd'hui qu'il y a 10 ou 15 ans dans cette ville ? Insécurité, précarité, manque de commerce et de vie dans le centre ville, difficulté de stationnement, fiscalité. Autant de sujets non réglés depuis tant d'années. L'actuelle municipalité de gauche se gargarise de son bilan. Mais quel est-il ? Les habitants des quartiers les plus sensibles de notre ville souffrent d'une insécurité grandissante (cf Article du Parisien). Les commerces se meurent en centre ville. 

Quid du renouvellement politique dans la commune depuis 20 ans ? Toujours les mêmes qui s'échangent les fauteuils dans les commissions. 

La question n'est pas de savoir si l'on veut la droite est meilleure que la gauche (ou inversement) mais qui est capable d'apporter une véritable alternative après tant d'années de gestion communiste.

Eric BITBOL est un candidat qui regarde les problèmes sans langue de bois, ni démagogie, qui écoute et prone un dialogue franc et efficace. 

 

LeParisien 2014-3-18 1

LeParisien 2014-3-18 2

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:34

Cela fait presque 7 mois que je n'ai rien écrit. Et pourtant, l'actualité est riche. La crise est encore là malgré l'élection de François HOLLANDE, le chômage ne cesse de croitre, les inégalités sociales explosent, le niveau scolaire baisse (cf dernière étude PISA), la délinquance continue d'augmenter etc etc

Conséquence  : le pouvoir socialiste est à un niveau d’impopularité jamais égalé.

 

Un dogme tombe également. Selon les bons économistes tendance interventionniste, plus la force publique est présente, plus cela peut créer de l'activité. Verdict ? Alors certes, l'extrême gauche de Mélenchon (et les communistes de Champs) hurleront que ça ne va pas assez loin, que ce n'est pas 60.000 fonctionnaires qu'il faut recruter mais 500.000 pour faire baisser le chômage. Logique imparable, n'est-ce pas ? Et pourtant, rien ne baisse malgré la bonne volonté dogmatique des collectivités locales de gauche qui explosent les dépenses publiques en embauchant.

Conclusion : la dépense publique est au plus haut, le chômage ne recule pas. Alors, mesdames et messieurs les socialistes/communistes, d’où vient le problème ? Allez voir du côté de l’offre peut être, du coût du travail, de notre code du travail en 25 volumes, des nouvelles taxes pondues chaque jour par des énarques de Bercy qui n’ont jamais mis un pied en entreprise.

 

Autre sujet : le bilan de Mme TALLET. Est-il positif ? Mme Le Maire se targue d'être aimée au sein des campésiennes et des campésiens. L'exercice est amusant car si l'on creuse avec eux, ils se rendent rapidement compte que la vile n'a pas bougée depuis des années. Ville animée ? Ville sûre ? Ville attractive économiquement ? Des commerçants qui font vivre nos quartiers ? De la sécurité dans nos rues ? Globalement, le « non » l’emporte sur l’ensemble des sujets. Nous devons faire comprendre que nous n’élisons pas un/une Maire parce qu’il serait « sympatoche » mais pour son efficacité et sa vision. De leur côté, quelles solutions proposent les socialistes de Champs-sur-Marne ? Pas grand chose. D'ailleurs, à la lecture de leur dernier tract, je pense remettre une médaille à celui qui a lu une proposition claire sur la police municipale. "Ptet bien que oui, mais faut voir". Du François HOLLANDE à l’état pur. "On va réfléchir, on va créer une commission composée de fonctionnaires que l'on recrutera pour étudier la question et on remettra le rapport d'ici 4 à 5 ans". C'est à peine caricatural.

Le mot "prise de décision, courage et clarté" doivent être étrangers à cette petite élite qui doit chercher ses éléments de langage à Solférino pour être aussi vagues !

 

Plus que jamais, nous avons besoin d’alternance dans cette gestion !

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 15:56

Je reprends ici la publication des élus d'opposition qui s'insurgent contre l'augmentation de 30% que les élus de gauche se sont attribués !! La moralisation de la vie politique, c'est maintenant !!

 

LES ELUS SOCIALISTES DE LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION

S’OCTROIENT UNE AUGMENTATION DE 30%.

Depuis le 1er janvier, le SAN a été remplacé par la Communauté d’Agglomération du Val Maubuée. Les anciens élus du SAN, devenus nouveaux élus à la communauté d’agglo, viennent de se voter, à la majorité, une augmentation de 30% des indemnités du président et des quinze vice-présidents !

Certains élus socialistes ont quitté la séance avant le vote, montrant ainsi leur grand courage politique, mais leur groupe a voté POUR. Donc, Jean-François Piotrowski et Julie Gobert, conseillers municipaux de Champs et vice-présidents d’agglo, verront leurs indemnités augmenter de 30%.

Les élus communistes ont voté contre mais n’ont pas encore fait savoir sur quelle ligne budgétaire ils reverseront leur augmentation ! En attendant, les élus Campésiens Daniel Guillaume et Michel Bouglouan verront leurs indemnités augmenter de 30%.

Pour bien assoir leur majorité, ces élus se sont octroyés 2 postes supplémentaires de vice-présidents rémunérés. Par contre, ils nous refusent toujours toute représentativité alors que nous avons reçu la confiance de plus de 36% des votants de Champs sur Marne.

Pour Paul Miguel, le président, il y a accroissement des compétences, donc, les indemnités doivent augmenter. Il estime que les SAN ont été oubliés depuis des années et que les rémunérations auraient dû suivre depuis longtemps. Encore une chance qu’ils ne se soient pas voté un rappel au titre de la rétro activité !

Nous, nous estimons que, s’il y a transfert de compétences et de charges de la commune vers la Communauté d’Agglo, il faut baisser les indemnités des élus qui « touchent » des 2 côtés ! Il faut dégraisser les services des communes pour les mutualiser entre eux. Vous, les élus de la Communauté d’Agglo, cessez de dilapider un argent public qui ne vous appartient pas. Sinon, la sanction, en 2014, sera exemplaire.

Repost 0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 13:15

"Moscovici ne pense plus en français, il pense finance internationale"

 

Mais qui a dit une chose pareille ? Ca ne peut être que le fruit de l’extrême droite. Ce vocabulaire. Cette rhétorique. Ce goût douteux pour mêler l’origine des gens et leur politique.

 

Allez, une autre : les 17 salopards de l'Europe" faisant référence à l'attitude des 17 gouvernements de la zone euro à l'égard de Chypre. "Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste"

 

Qui peut donc crier les noms à la vindicte populaire, Jean-Marie Le Pen ?

 

Ce n’est pas le FN. Ce ne sont pas les membres de la droite populaire. Ce sont des communistes. Des communistes qui utilisent l’insulte, et pire encore, qui doutent du patriotisme d’un ministre qui penserait « finance internationale ». Ca sent bon la propagande des années 30 chez les communistes. Rien de nouveau d’ailleurs. Je précise que je n’ai aucune sympathie particulière pour le gouvernement socialiste qui n’a toujours pas pris la mesure de la crise.

 

Pour réagir politiquement face à la crise et au gouvernement, la seule chose d’intelligent que trouvent à faire les cadres-trolls du PG/PCF, c’est d’insulter, d’invectiver (n’étant pas élu, je ne m’applique pas ce que je prône, je dois avoir un petit quelque chose de socialiste au fond de moi !). On comprend mieux le comportement sur le terrain de certains de leurs amis politiques, notamment à Champs sur Marne. Faute de produire une pensée, on produit une insulte. Faute de produire une politique, on produit un dogme.

 

Qu’aurait-on dit (et les journalistes avec) si Le Pen, Copé, Fillon avaient dit la même chose de Moscovici ? « Raciste, fasciste, c’est à cause de Sarkozy que le discours raciste s’est libéré !! ». Mélenchon se libère tout seul. 

 

Les socialistes de Champs continueront-ils à s’associer à la bête immonde ?

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 10:04

Les affiches du PCF sont toujours délicieuses et pleines de bon sens : « baissez les taxes, baissez les prix ». Mais que dire ? On reste sans voix devant tant de bon sens !! Tant d’intelligence.

 

 

arton973-2a9a0.jpg

 

Du coup, on se dit qu’on petit cours d’économie à nos amis du PCF, Maud Tallet en tête, ferait le plus grand bien.

 

A l’école, j’étais sensible aux cas concrets donc en voici un :

Madame X et Monsieur Y ont des revenus mensuels de 4000€/mois. Hors le couple a une folle envie d’acheter une grosse voiture, une Porsche (ou une Jaguar, ils hésitent encore !). Le problème est que la voiture coute 80.000€ et la banque ne peut pas les suivre du fait de leur trop faible revenu par rapport à leur envie. La réalité impose donc à Madame X et Monsieur Y de ne pas acheter cette voiture et de se rabattre sur un modèle plus abordable.

 

La France, c’est à peu prés pareil que ce couple. Des revenus trop faibles pour des dépenses trop importantes, un endettement colossal qui impose de devoir faire des concessions, des arbitrages douloureux. Car oui, on ne taille pas dans le budget de l'éducation par plaisir ! 

 

C’est effectivement plus vendeur de dire « baisser les prix, augmenter les revenus » que de confronter les français aux réalités. Mais qu’attendre du PCF ? Comme le FN, ils ne veulent pas gouverner, alors les principes de réalité économique, c’est bon pour les autres. Le PS se met petit à petit en face des réalités, prônant l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite (oui, après avoir dit que ce n’était pas la solution il y a 1 an et après avoir défilé contre le recul à 62 ans, voilà que 65 ans serait pas mal selon l'aile gauche du PS. C’est ça le PS, mais ils ne sont plus à une contradiction près). Le PCF lui est constant dans la bêtise, 60 ans pour tous, 32h pour tous, 1700€/mois au minimum pour tous, et la gratuité de tout pour tous. Et je ne caricature presque pas.

 

Et le pire, c’est que notre ville de Champs est dirigé par cette idéologie.

Repost 0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 21:12

Plus c’est gros, plus ça passe. Telle doit être la devise de Julie Gobert, secrétaire de la section PS de Champs. Mme Gobert ose vanter le travail du gouvernement. A la section PS, on pensait sûrement que tout irait mieux puisque Sarkozy était enfin parti et que la crise n'était qu'une invention de la droite. Or, il n’en est rien, le chômage est au plus haut, la dette continue de grimper, les actes de délinquance explosent. Et Julie Gobert se gargarise du travail et de la cacophonie magistrale de cette équipe d’amateurs.

 

Après 6 mois, voilà le bilan du gouvernement socialiste :

 

- Taxation des heures supplémentaires pour 9 millions de salariés

- Augmentation de l’impôt sur le revenu pour 16 millions de foyers

Hausse de la fiscalité́ pour 7,5 millions de retraités

Taxation de l’épargne salariale pour 8 millions de salariés

 - Hausse des cotisations sociales pour tous les salariés afin de financer le retour partiel à la retraite à 60 ans

Réduction des aides fiscales pour les emplois à domicile, qui sont pourtant des emplois non délocalisables

 

Concernant le volet sécuritaire, le bilan n’est pas plus brillant :

 

- Suppression des tribunaux correctionnels pour les mineurs récidivistes, une grande idée de Taubira qui ne doit pas être souvent confrontée à la délinquance

Renoncement à l’objectif d’atteindre 80 000 places de prison

Un ministre de l’éducation qui s’interroge sur l’opportunité de dépénaliser le cannabis

 - Et la ministre de la «santé» qui veut se lancer dans l’expérimentation de salles de shoot pour les drogues les plus dures, ce qui revient à une légalisation de fait de la consommation de cocaïne ou d’héroïne sous l’égide de l’Etat. Je propose à cette chère Mme Touraine d’accueillir chez elle une salle de shoot, qu’elle nous montre l’exemple.

 

Pour finir, il faut rappeler qu’après seulement 6 mois de gouvernance PS, François Hollande est à 33% d’opinion favorable. Il est arrivé en 6 mois à atteindre le niveau d’impopularité que Sarkozy obtenait après 4 ans de présidence…c’est bien le seul fait où Hollande est plus rapide… Il y a sérieusement qu’au PS de Champs où l'on ne voit pas le fossé abyssal qui se creuse entre l’exécutif et les français qui se font matraquer fiscalement.

 

Et malgré une situation désastreuse à la tête de l’UMP, les 3 candidats aux législatives soutenus par la droite sont arrivés très largement en tête dimanche dernier. Un peu de lucidité et un regard critique sur l’action gouvernementale auraient pu apporter un peu de crédibilité à cette lettre de décembre. 

Repost 0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 12:41

Le Figaro : L'UMP a-t-elle un problème  avec la démocratie interne?

 

NKM : L'UMP aspire à la démocratie interne comme le montre la forte mobilisation de nos adhérents dimanche dernier. Mais c'est manifestement un apprentissage, un chemin qu'on ne parcourt pas en un jour! Je partage la souffrance des militants. Je ne réclame pas d'indulgence pour l'UMP, car beaucoup de critiques sont fondées. Pour autant, le problème que nous vivons, tous les partis politiques qui se sont essayés à la démocratie interne l'ont affronté.

 

Nous apprenons donc que les énarques qui nous gouvernent considèrent que la démocratie interne, dans une famille politique, est un apprentissage. De quoi avoir peur lorsque le peuple met ces personnes là au pouvoir. La démocratie, qu’elle soit au sein d’un parti politique ou pour une nation a les mêmes principes : le respect d’un vote transparent. Si les dirigeants de l’UMP ne sont pas capables de respecter la démocratie, de ne pas bourrer des urnes, de ne pas s’insulter devant les caméras, ils ont toujours la possibilité de se reconvertir. Les « emplois d’avenir » des socialistes sont sur les rails.

 

La question n’est plus de savoir si Copé ou Fillon est le gagnant. Il n’y en aura pas, le « vainqueur » aura toujours au dessus de sa tête, une présomption de fraude. Il me semble que la solution serait de faire revoter les militants par voie électronique : un code unique par militant pour un vote unique par Internet. Cela coute cher mais l’UMP vient de perdre en 1 semaine toute sa crédibilité, aux yeux des français, aux yeux des militants.

 

 

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 21:27

« Le redressement dans la justice ». Telle est la phrase répétée sur tous les plateaux TV par les ténors du PS, les ministres, le Président…


La politique économique menée actuellement est la même que celle que proposait le candidat Sarkozy : hausse de la TVA, baisse des charges pour les entreprises. La grande différence était que Sarkozy voulait faire reposer l’effort sur l’Etat via la baisse des dépenses publiques. Hollande fait reposer les efforts sur les ménages à travers plus de 10 milliards d’impôt en plus. Et les français ne sont pas dupes, ce ne sont pas les plus fortunés qui vont payer. 

 

Une chose à mettre au crédit de ce gouvernement, la réflexion sur la hausse de la TVA dans la restauration. Cette baisse décidée par Nicolas Sarkozy n’avait aucun sens. Aucune répercutions à la hauteur des promesses des professionnels du secteur. Cette décision était en total décalage par rapport aux finances publiques.

 

Je suis passé aujourd’hui dans la ville de Revin dans les Ardennes où Electrolux a décidé de fermer son usine. Le climat est particulier. Tous les habitants sont concernés. Une commerçante me racontait qu’il y a 20 ans, 3000 ouvriers sortaient tous les jours de l’usine. Aujourd’hui, on met dehors les 300 derniers. Qui est responsable ? L’euro ? Le coût du travail ? Les 35h ? La concurrence déloyale de certains pays ? C’est sans doute un peu tout ça. Et la réponse à ces problèmes ne peut pas être homéopathique, elle doit être globale. Le rapport Gallois est un tout et devrait être appliqué comme tel et non en fonction du degré de popularité des mesures.

 

Concernant les « couacs », ce gouvernement montre au quotidien un certain amateurisme… Peut être pensaient-ils que le fait d’être différent de Sarkozy suffirait à réussir et à être populaire. La preuve, ils ne sont ni populaires, et pour l’instant, les effets se font attendre. Alors…laissons leur du temps, attendons…et prions. 

Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 15:56

« Oui mais pas avec tout le monde » aurait répondu Pierre Desproges. Ce n’est pas du goût de tout le monde apparemment. J’ai appris récemment qu’il était interdit de représenter Dieu mais pas le prophète en Islam (comme dans les autres religions du livre). Il est donc tout à fait autorisé de représenter Mahomet ou Moïse ou Jésus. D’ailleurs, des « artistes » ne s’en privent pas.

 

Dans notre pays, il est possible de pisser sur le Christ et d'insulter le pape sans que personne ne trouve rien à redire (Christine Boutin mise à part). Toucher à l’islam est vous êtes un homme mort. Le problème n’est pas de savoir si le film « l’innocence des musulmans » est intéressant, il est navrant. Les caricatures de Charlie sont de très mauvais goût également. Mais est-il pour autant normal d’assister à de tels drames dans le monde pour un film d’une médiocrité pareille ?

 

Nous avons en France la chance d’être libres. D’avoir pour seule limite à la liberté d’expression, la loi. Les religions peuvent donc être librement critiquées ou moquées, si ces critiques ne sont pas stigmatisantes. Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux a très bien résumé la situation : il faut résister à l’esprit complotiste et victimaire. Les musulmans de France ont, dans leur très grande majorité, laissés couler ce film et ces caricatures. Une petite minorité d’agités, de divers courants, testent la République et ses valeurs. Ce fut le cas samedi dernier place de la Concorde où quelques dizaines de personnes ont cordialement appelés à égorger les « yahud ». En plein Paris, en 2012, devant des CRS.

 

C’est cette minorité d’agités du bulbe que l’on peut nommer islamistes qu’il faut mettre hors d’état de nuire. 

Repost 0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 10:24

Fini les fanfaronnades au PS. Qu’il est loin le temps où les Moscovici, Hollande et autres Montebourg se gaussaient du taux de chômage de notre pays en pointant le gouvernement Sarkozy. Même le Nouvel Obs se met à douter, la presse qui adoubait Hollande il y a 3 mois est en train de se retourner et d'approuver la prhase de Mélenchon sur ce "capitaine de pédalo". Sans cap, sans vision, sans projet. 

 

imWmC

 

François Hollande vient de découvrir le mot « crise », 4 ans après la faillite de la banque Lehman… il découvre aussi l’impopularité : nous avons le président le plus impopulaire à un peu plus de 100 jours de son élection.

 

Comment être populaire lorsque l’on ne fait rien. La question mérite d’être posée.


- Avoir une ministre de la justice qui se pose en avocate des délinquants, qui affirme que les centres éducatifs fermés sont inefficaces (contrairement au Président qui veut les doubler), qui pense que la prison n’est en aucun cas la solution. 

 

- La commissionite aigue : capacité à créer une commission à chaque nouveau problème posé. Permet de se défausser sans prendre ses responsabilités et repousser les problèmes à plus tard. Ce qui est une marque évidente de courage.

 

- La cacophonie : le nucléaire, avenir ou menace ? Demandez à deux ministres pour avoir la réponse : Monsieur Montebourg et Madame Duflot, 2 pointures.

 

- Le matraquage fiscal des classes moyennes : rétablissement des droits de succession, fin des heures supplémentaires défiscalisées, hausse de la CSG… Et les dépenses de l’Etat ? Embauche de 60.000 fonctionnaires, dans le contexte actuel, c’est bien normal…

 

- Sur la scène internationale, silence assourdissant sur la Syrie. Surtout, ne pas froisser les russes et les chinois.

 

- Côté éducation, un ministre qui prend ses ordres auprès des idéologues en tout genre (SNES, FCPE…).

 

La présidence normale est donc celle qui se laisse naviguer au fil de la crise. Comme disait Clémenceau, pour gouverner, il faut être un nombre impair, strictement inférieur à 3. Hollande n'a toujours pas compris qu'il était Président. 

Repost 0