Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Changeons-Champs
  •   Le blog Changeons-Champs
  • : Bienvenue à vous ! Ce blog est né en décembre 2006 d'une initiative personnelle visant à relater l'actualité de la commune. Il présente donc ma vision des choses sur notre environnement, mais il a aussi comme portée de faire naitre un débat d'idées entre internautes.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Articles Récents

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:09

Pendant 2 mois, nous avions Hollande en entrée, en plat, en fromage et en dessert. Depuis la fin des primaires socialistes le vent s’essouffle et le vrai visage du candidat s’annonce.

 

Mollesse, incapable de trancher et sans conviction.

 

Cohn-Bendit parle de la « ségolénisation » de Hollande. Très haute dans les sondages 1 an avant la présidentielle. La suite, nous la connaissons.


Concernant cet accord hypothétique avec ces extrémistes d’EELV, la cacophonie est totale, MOX, EPR, rien n’est tranché clairement. Les français apprécieront ces négociations d'appareil sur leur dos. 

 

D'un côté, François Hollande propose de réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 % aujourd'hui à 50 % en 2025. De l'autre, les écologistes veulent totalement sortir du nucléaire, passer de 75 % à 0 % dès que possible. Bien évidemment, Hollande se garde bien de dire aux français le coût de cette diminution. Au passage, nos voisins allemands paient le double de nos factures d’électricité.

 

« Le capitaine de pédalo » (sic Mélenchon) a quelques soucis à se faire malgré l’écart encore important avec Sarkozy. 

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 20:23

Lorsque le Président a augmenté son salaire en 2007, la gauche s’est émue de cette décision au moment où les français commençaient à se serrer la ceinture. Effectivement, cette mesure était une erreur. Cependant, il faut rappeler que depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, le budget de l’Elysée est contrôlé par la cour des comptes, il est totalement transparent et les fonds secrets n’existent plus.

 

Quel rapport avec la gauche ? Un député UMP (oui, de droite !) a proposé un amendement visant à baisser les indemnités des députés de 10%. Evidemment, ce n’est pas cette mesure qui comblera la dette abyssale de notre pays. Mais c’est un symbole, et en ces temps difficiles, nos dirigeants doivent montrer l’exemple. Cette proposition est soutenue par notre députée, Chantal Brunel.


Quelle a été la réaction de la gauche ? Non ! Pas nous ! Leurs discours mielleux dans les médias est clair : « il faut baisser le salaire du Président ».

Et quand un député propose de toucher à leur propre salaire : « non, c’est démagogique ».

Citation : Jean Launay (PS) s'est exprimé à titre personnel pour dire que cet amendement avait «un caractère d'affichage sinon de gadget» mais «pas de pertinence sur le plan politique».


Ha oui ? Donc baisser le salaire du président est utile et souhaitable. Toucher aux indemnités des députés serait démagogique.

Il y a des jours où je me demande ce que ces députés ont (ou pas) dans la tête. Par ailleurs, l'amendement de baisse de 3% du budget de l'Assemblée a été adopté par les seules voix UMP.

 

Nous sommes donc en présence du double discours du PS : des paroles d’indignations stériles permanentes et dans les actes, RIEN ! Des élus locaux s’augmentent sans aucun contrôle, nous sommes bien placés pour s’en rendre compte en Seine et Marne. Et dans le même temps, ces mêmes élus locaux viennent crier aux injustices dans les colonnes de leur journal de propagande.

 

Une pratique saine serait de suivre l’exemple alsacien : fusionner les 2 départements (haut rhin et bas rhin) avec la région Alsace (collectivités gérées par l’UMP) pour réaliser des millions d’économies.

 

Là encore, quelle sera la réaction des barrons socialistes qui ne vivent que grâce aux collectivités et aux emplois plus ou moins utiles, crées par et pour eux. 

Repost 0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 21:53

Le langage de vérité que le président a tenu ce soir est remarquable. Nous étions habitués depuis quelques mois à un discours démagogie d’une Marine Le Pen qui souhaite nous faire revenir 10 ans en arrière avec un retour au franc. A la démagogie d’un François Hollande qui propose de raser gratis : revenu de solidarité pour tous, emplois jeunes, 60.000 enseignants… A un Montebourg qui souhaite isoler la France de ses voisins.

Nicolas Sarkozy a répondu par un mot : gestion rigoureuse. Evidemment, les mesures ne peuvent pas être populaires car on (médias, politiques...) a laissé croire aux français, pendant des années, que le cycle des déficits était normal, voire sain. Certains mettent en cause notre monnaie unique, mais en quoi l'euro peut être responsable de la mauvaise gestion de certains Etats ? Il suffit d'appliquer les règles de stabilité, stopper les dérogations et d'appliquer une règle simple : 0 déficit. Cette même règle que les socialistes refusent. On les comprend, ils seraient incapables de la tenir à la lecture de leur programme.

 

Le modèle actuel est intenable avec ce niveau de dépense publique. Le président a eu raison de pointer les 35h qui ont fait croire aux français qu’on pouvait gagner plus en travaillant moins. Résultats : plus de pression, des salaires bloqués, une désorganisation totale et un coût exorbitant pour l’Etat tous les ans. La responsabilité des changements profonds revient à la gauche : retraite à 60 ans, 35h, CMU, AME… 

 

Mais la droite ne peut pas s’exonérer de tout et doit suivre la ligne actuelle de gestion rigoureuse et l’appliquer également aux collectivités locales. Nous connaissons tous un maire qui siège également dans une communauté de communes un peu obscure, dont le but n’est pas très clair, où l’on embauche le copain du copain. Ces organisations sont inutiles et couteuses, tout comme le fait d’avoir des régions et des départements. La fusion économiserait des centaines de millions. Mais aucun politique n’aura le courage de toucher aux indemnités de leurs petits camarades.

 

Pour résumer, le président a tenu un langage de vérité, pas forcément populaire mais personnellement, je n'attends pas que ces mesures plaisent, j'attends qu'elles soient efficaces. Les français jugeront dans quelques mois.

 

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 12:17

Les sympathisants de gauche ont largement désigné François Hollande comme candidat socialiste à l’élection présidentielle. Après des mois de quasi monopole sur les écrans et à la radio, les français vont peut être avoir l’honneur d’entendre l’ancien premier secrétaire sur le fond et pas uniquement sur le "ya qu'à, faut qu'on...".

 

Car Hollande est resté dans le flou le plus absolu sur l’âge de la retraite (les 60 ans, les annuités …), sur le nucléaire (futur débat avec EELV), sur la sécurité, l’immigration. Concrètement, qui va payer plus d’impôts ? Quel est le seuil de richesse, 3000€/mois (tranche de la population que Hollande n’aime pas). Comment faire pour que nos entreprises investissent en France ? Faut-il mettre les banques « au pas » et les spolier comme le demande Arnaud de Montebourg ?

 

Autant de contradictions à venir qui feront que Mr Hollande va vite redescendre sur terre. 

Repost 0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 20:32

C’était prévisible. Les palestiniens n’auront pas de majorité pour une déclaration unilatérale d’Etat. En toute logique puisqu’aucun Etat ne peut être crée sans l’unanimité au conseil de sécurité. La Paix se négocie, elle ne se décrète pas unilatéralement. Abbas a tenté le coup de force contre Israël, pour forcer les choses diront certains, il n’a rien obtenu et se ridiculise.


La paix n’est pas impossible mais elle nécessite des négociations. Les palestiniens refusent depuis plusieurs mois toute rencontre avec Israël, posant des exigences avant toute négociation. La France, par la voix de Nicolas Sarkozy propose un statut d’Etat observateur. Soit. Cela ne changera en rien la situation, tout comme un Etat au sens onusien n’aurait rien changé.

 

Les palestiniens devraient accepter de retourner sans condition à la table des négociations. C’est dans leur intérêt. Israël devrait également s’engager à faire le maximum pour que la paix s’installe enfin dans cette belle région, sans renoncer à ses principes fondamentaux. Cela passe par des décisions courageuses des deux côtés. C’est un peu comme la crise de la dette, il faut savoir prendre des décisions impopulaires (mais nécessaires) et penser à l’avenir et au bien être des générations futures, sans penser aux futures échéances… impossible pour des professionnels de la politique ?

Repost 0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 20:32

Les gouvernements occidentaux se sont empressés de saluer « le vent démocratique » qui a soufflé sur certains pays arabes ces derniers mois, qualifiant cette mutation de « printemps arabe ». Cette fausse bonne nouvelle cache une autre facette que certains français ignorent. En Egypte, en Libye, en Tunisie, des islamistes radicaux sont mêles aux équipes dirigeantes. Les constitutions sont en train d’être rédigées et au moins pour 2 pays (Libye et Egypte), des références à la Charia (loi coranique) seront inscrites. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la Charia, une petite recherche Google vous expliquera que cette règle régit les comportements humains de A à Z, quoi écouter comme musique, quel art est autorisé, comment les femmes doivent s’habiller etc

En Egypte, les chrétiens se sentent de plus en plus menacés et les attaques contre les Eglises sont quasi quotidiennes depuis que les frères musulmans ont de nouveau pignon sur rue.

 

Magnifique souffle de « démocratie » et hypocrisie de notre classe dirigeante. Seuls les peuples arabes pourront juger des conséquences des ces "révolutions". En attendant, il est beaucoup trop tôt pour s'en réjouir. 

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 23:10

La première crise majeure que nous avons traversé en 2008 était celle du système bancaire, notamment américain. Subprimes, fonds spéculatifs, bonus inconsidérés ont mené à des excès dont beaucoup ont fait (ou font encore) les frais. Cette crise a décrédibilisé le capitalisme à outrance.

 

La crise que nous vivons aujourd’hui est celle des Etats. Des pays comme la Grèce, le Portugal ou l’Italie n’ont pas su gérer leurs finances publiques. Fraude fiscale, dépenses inconsidérées, manque de rigueur… Cette crise devrait totalement décrédibiliser ceux qui prônent encore une intervention sociale plus poussée que ce qu’elle est aujourd’hui. Au PS, nous avons encore des propositions ahurissantes, Aubry et ses emplois jeunes, Hollande et ses 50.000 postes d’enseignants supplémentaires. Une cure d’austérité s’impose partout, les comptes doivent repasser à l’équilibre. Des recettes nouvelles sont possibles, niches fiscales à raboter, TVA à 5,5% inutile et inefficace à supprimer. Concernant l’éducation, thème bien aimé de notre municipalité (à juste titre), il est évidemment difficile d’apprendre à lire à une classe de 25 ou 30. Je me souviens lorsque j’étais en CP, nous étions 16. Il n’y a pas de secret malheureusement. Pour financer un tel dispositif sans aggraver les déficits, il serait envisageable de demander aux enseignants de passer à 19 ou 20h par semaine (contre 18h actuellement). Des économies seraient réalisées dans le secondaire, pour transférer des moyens aux petites sections. Certains au PS réclamaient de faire venir les enseignants pendant les vacances, leur demander de passer de 18 à 20h reviendrait à leur permettre d’avoir des classes moins chargées également. 18h de cours à 30 élèves par classe ou 20h de cours à 30 élèves, je pense que la fatigue est dans le premier camp.

 

De son coté, Mme Tallet, au lieu de proposer cogne sur les riches. Mais elle n’a toujours pas compris que ça ne fera pas avancer le débat. Elle se comporte comme Marine Le Pen qui s’en prend à une certaine catégorie de la population en les prenant comme bouc émissaire. Chacun le sien, à l’extrême droite, ce sont les étrangers, à l’extrême gauche, ce sont les riches. 

Repost 0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 18:24

La mairie de Champs-sur-Marne va se retrouver une fois de plus devant ses contradictions : comment expliquer aux campésiens que l’on est la ville amie des enfants mais que l’on censure sans aucune gène ? Le tract distribué par l'opposition aux campésiens le montre parfaitement.

 

L’opposition s’est vu refuser son texte, pourtant arrivé dans les temps au service de relecture du polit bureau de Maud Tallet. Ce texte évoquait les démissions successives du groupe d’opposition et le traitement qui leur est infligé lors des séances publiques.

Le groupe d’opposition est constitué de 6 élus, souvent agressés verbalement par le sémillant Daniel Guillaume, 1er adjoint.

 

Il a déclaré en séance que « si l’opposition de droite n’a rien à dire, qu’elle se taise à jamais ». Cette phrase se passe de commentaire tant elle respire la stupidité et le mépris des valeurs démocratiques.

 

J’invite les campésiens à assister à au moins un conseil municipal pour qu’ils observent les agissements de cette municipalité socialo-communiste.

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:44

Il y aurait surement beaucoup à dire sur les évènements qui se sont déroulés en Norvège, sur la personnalité du terroriste, sur la lenteur criminelle de la police norvégienne (2h pour arriver sur place, les hélicoptères des médias étant les premiers…). Cet échange SMS entre une mère et sa fille évoque l’horreur et l’angoisse de la situation.

Je ne résiste pas à commenter la récupération politique de cet attentat. Le MRAP (proche des communistes) accuse la droite et l’extrême droite française d’attiser les haines. On ferait bien de leur rappeler que leurs amis communistes dans le monde ont tué et tuent encore à la pelle.

 

La mère: «La police est au courant et ils ont eu beaucoup d'appels. Ca va aller, Julie. La police nous appelle là. Donne nous un signe de vie toutes les 5 minutes, please?»

Julie: «Ok»

J.: «Nous avons peur de mourir!»

M.: «Je sais bien ma chérie. Restez cachés, n'allez nulle part! La police est déjà en route, s'ils ne sont pas déjà là! Vois tu des blessés ou des morts?»

J.: «Nous nous cachons dans des rochers le long du rivage»

(...)

J.: «Je ne panique pas, même si je suis morte de peur»

M.: «Je sais, ma chérie. Nous sommes terriblement fiers de toi aussi. Entends-tu encore des coups de feu?»

J.: «Non»

(...)

Peu après 18H15:

J.: «La police est ici»

M.: «L'homme qui tire a visiblement un uniforme de police. Fais attention! Que se passe-t-il maintenant?»

18H30 J.: «On ne sait pas»

M.: «Peux tu parler maintenant?»

J.: «Non»

J.: «Il tire toujours!»

M.: «C'est partout dans les médias nationaux maintenant, toute l'attention est sur Utoya. Fais attention. Si c'est possible, rends toi sur la terre ferme et reste avec grand-père.»

J.: «Je suis toujours en vie»

(...)

J.: «On entend toujours tirer, donc nous n'avons pas osé sortir»

M.: «Bien! Ils sont en train d'évacuer là, selon la télévision»

J.: «On espère que quelqu'un va venir vite. Ils ne peuvent pas l'arrêter bientôt ?!!»

M.: «La police antiterroriste est là, et ils essaient de l'arrêter»

J.: «OK»

(...)

M.: «Coucou, es-tu là?»

J.: «Oui. Les hélicoptères tournent autour de nous»

M.: «Alors ils vous ont vus au moins?»

J.: «Ils cherchent des gens dans l'eau, ils ne viennent pas encore nous chercher!»

19H01, J.: «Que disent les nouvelles?»

M.: «La police est aussi en route en bateau vers Utoya. Ce n'est pas clair pour le tireur, donc restez calmes. Attendez que quelqu'un vienne vous chercher».

M. «Ca y est ils l'ont arrêté!»

 

Source : AFP

Repost 0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 18:54

Une honte ! Un mépris des classes populaires et une mauvaise foi sans commune mesure : une sénatrice Verte, Alima Boumediene-Thiery, très proche de la mouvance pro Hamas en France, nous fait pleurer sur sa situation financière. En effet, son fils a été refusé en internat à Paris car le rectorat a estimé qu’un salaire de sénatrice était suffisant pour payer un loyer. Et là…Mme Boumediene-Thiery estime dans cette lettre que les places en internat ne devraient pas être réservées selon des critères sociaux.

 

lettre 2 0

 

La logique la plus primaire veut que les places en internat soient réservées aux plus défavorisés. C’est du bon sens. Mais cette sénatrice ne le voit pas de la même manière. Elle est "étonnée d'apprendre que les critères sociaux sont pris en compte" et se considère pauvre (cf : sa lettre au ministre Chatel). C’est sur qu’avec presque 10.000€ par mois, on peut difficilement faire plus d’un repas par jour…

Quel mépris pour ceux qui sont au SMIC. Quel mépris des règles républicaines ! On se dit de gauche et on agit de la pire des manières. La réponse de Mme Boumediene-Thiery est tout aussi scandaleuse et démagogique (cf, son site internet).

 

Avec des élus aussi pitoyables et méprisables, EELV est assuré de faire aussi bien que son dernier score de 2007. 

Repost 0