Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Changeons-Champs
  •   Le blog Changeons-Champs
  • : Bienvenue à vous ! Ce blog est né en décembre 2006 d'une initiative personnelle visant à relater l'actualité de la commune. Il présente donc ma vision des choses sur notre environnement, mais il a aussi comme portée de faire naitre un débat d'idées entre internautes.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Articles Récents

9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 11:38


Tout le monde notera le visage de François lorsque Ségo évoque le mariage…lequel devons-nous plaindre ? Plus sérieusement, le ballet de la démagogie va s’accentuer mais voici quelques perles avant dimanche prochain :

 

-          Ségolène Royal qui dénonce les nouveaux pauvres mais qui s'opposait au RSA

-           Bertrand Delanoë qui pourfend le bouclier fiscal qu'il faudrait supprimer pour TOUT financer (environ 5% du budget TEPA pour le bouclier fiscal)

-          Martine Aubry qui compare les 360 milliards d’euros mis en caution pour protéger les dépôts des épargnants étaient comparables à des milliards budgétés pour des dépenses annuelles.

Repost 0
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 10:01
Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 19:14

Une bonne blague. Et oui, encore une. Pour redorer son blason auprès des profs, blason terni pas ses délires sur les 35h obligatoires à l'école (donc 50 heures de travail effectifs), démontrant ainsi son incompétence et son incompréhension du monde enseignant, voilà que Mme Royal propose aujourd'hui de refaire "de l'école le premier budget de la Nation".

        Sans chercher bien loin, on remarquera que le budget n°1 de l'Etat en 2006, c'est... l'éducation avec près de 80 Milliards. Donc, comme pour les lois pour l'éloignement du conjoint violent (mesure Sarkozy), Mme Royal propose encore quelque chose qui existe déjà. Encore un peu et elle proposera de rendre le soleil jaune et le ciel bleu. Notons que sur un livre d'or du Salon de l'Etudiant, Mme Royal avait écrit "Relevons tous ensemble le défi de la planète, les métiers de l'environnement prépare (sic) le futur." [Libé].
Donc peut-être qu'effectivement elle aurait bien besoin de quelques cours d'orthogaffe et de conjugaison. Y a-t-il un prof pour se dévouer à lui apprendre à écrire, et à arrêter de nous prendre pour des idiots en promettant des choses qui existent déjà?

 

Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 18:46

C’est à mourir de rire, notre grand Olivier Fort (dessinateur et à l’occasion, candidat PS dans la 8ème de Seine et Marne) nous indique sur son blog la tenue d'une réunion publique à Bussy pour le 22 Mars dans un article publié le 23 Mars… Nous saluons donc la « AWARE ATTITUDE » du défenseur du « pacte républicain » de notre amie Ségolène Royal…

Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 16:50

Je visitais par curiosité le site Désirs d'Avenir pour voir un peu ce que pense la condidate du PS et comment ils s'en sortent là dessus.

Un coup d'oeil rapide sur l'organisation du site me fait immédiatement penser "c'est mal fait" et "pas clair" dans la structure.

Mais en regardant en profondeur,au delà de l'aspect simple du site,j'ai été outré par la pertinence des articles, notamment un que je vais vous retransmettre pour en parler un peu.

[05/02/07]

Une "campagne"anti-royal "insultante pour les femmes"

Onze femmes socialistes de toutes sensibilités, dont huit députés, ont dénoncé lundi" la campagne menée à l'encontre de Ségolène Royal"
 
Onze femmes socialistes de toutes sensibilités, dont huit députés, ont dénoncé lundi "la campagne menée à l'encontre de Ségolène Royal", la jugeant "insultante envers toutes les femmes".

Elles estiment que "La campagne menée à l'encontre de Ségolène Royal est insultante envers toutes les femmes. La suspicion d'incompétence, les pièges, les propos condescendants, les attaques personnelles ont un objectif: jeter le doute dans l'esprit des Français sur les capacités de Ségolène Royal à être présidente de la République"

L'ex-ministre Yvette Roudy et la députée des Côtes-d'Armor Danièle Bousquet mais aussi des proches de Martine Aubry comme Catherine Génisson et Marylise Lebranchu, de Lionel Jospin (Elisabeth Guigou), de Dominique Strauss-Kahn (Danièle Hoffman-Rispal) et de Laurent Fabius (Laurence Rossignol, Pervenche Bérès) se sont mobilisées pour proclamer leur indignation.

Elles ajoutent: "Autoritaire! Imprévisible! Incontrôlable! Légère! De tout temps, c'est ainsi qu'on a dévalorisé les femmes pour les assigner à ne pas sortir de leur condition. Hier, on disait hystérie, inconstance, versatilité, incapacité. Ces stéréotypes sommeillent encore dans notre société; ce sont eux que Nicolas Sarkozy veut réveiller. Si la cible était atteinte, toutes les femmes en subiraient les dommages collatéraux".

Les signataires déclarent n'avoir "pas de leçon à recevoir du leader d'un parti qui préfère, de nouveau en 2007, payer des amendes que d'investir des femmes au élections législatives. D'un parti qui croit qu'il suffit pour faire la parité de désigner 50% de suppléantes !".

La stratégie de l'UMP n'a qu'un seul but "disqualifier la candidate pour éviter la confrontation des projets"

 

 

Alors, mon commentaire sera tout simple : on accuse le PS de se retracter dès qu'on attaque Ségolène Royal en disant que ces attaques sont sexistes. J'attendais une attitude intelligente de déni,ou de preuve. Et bien,non! Au PS,on s'enfonce. On nous attaque, prouvons que l'adversaire a raison et montrons notre stupidité en réutilisant l'argument du sexisme.

A ça, je répondrai plutôt que c'est une insulte de la part du PS que de regrouper toutes les femmes sous l'égide de Ségolène Royal car c'est à la limite de la dictature des idées....les femmes ne pensent pas toutes comme elle! Et encore heureux, d'ailleurs !

Il est temps que le PS comprenne que nous ne critiquons pas Ségolène Royal parce que c'est une femme, mais parce qu'elle est mauvaise, incompetente et ne connait pas ses dossiers!!!

C'est facile d'utiliser le sexisme comme excuse...au final,on pourra tout de même reconnaitre au PS d'avoir sorti le meilleur argument de la campagne présidentielle 2007:Avoir une femme candidate.Voilà un argument inattaquable.

Je finirai en commentant les dernières phrases de l'article. Tout d'abord,la paritié est respectée par l'UMP; rien que dans notre circonscription,c'est une femme qui est députée (contre un adversaire masculin) !Donc encore une fois,c'est facile d'utiliser l'ignorance des gens pour leur faire croire des choses.

Deuxièmement..."La stratégie de l'UMP n'a qu'un seul but "disqualifier la candidate pour éviter la confrontation des projets"" bah, tiens! Pourtant,il n'y a que Sarkozy que j'ai entendu donner des idées et avoir un projet jusqu'à aujourd'hui. Peut être que la confrontation des projets est impossible parce que Dame Royal n'en a pas...elle le cache bien sinon...

Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 13:43

C'est triste de voir le niveau atteint ces derniers jours par le PS. Faute de programme, ils tentent de décridibiliser l'adversaire par des "scandales" divers et variés.

En effet, on semble passer d'illusion en illusion et malgré toute la bonne volonté des socialistes, le masque finit bien souvent par tomber...en guise de preuve, nous avons le dernier scandale lancé par le PS au sujet des Renseignements Généraux qui auraient enquêté sur l'entourage de Ségolène Royal et sur son patrimoine, d'après le Canard Enchaîné, qui se veut meilleur journal d'investigation de France. Rien que ça.

Et bien, voilà quelque chose qui va mettre du plomb dans l'aile de ce pauvre canard: il affirme révéler que cette enquête sur le patrimoine date de novembre 2006...Or, pas besoin des RG sur ce coup là, puisque il a été rendu public, le dit patrimoine, en juin 2006 sur internet.

On dirait bien que le journal va devoir améliorer son potentiel "enquête fiable" car sur ce coop là, c'est un scoop à deux francs...voir l'article de 20 minutes ici même:

http://www.20minutes.fr/articles/2007/01/17/20070117-actualite-france-Affaire-de-La-Sapiniere-reconstitution-du-feuilleton.php

Encore une fois, le parti socialiste ferait mieux de regarder derriere lui, et sur le catalogue de bourdes du couple Royal-Hollande...allez une petite bourde encore, cette fois ci de Francois. Il ne me fera pas croire qu'il ne s'aime pas un minimum tout de même...

Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 17:27

Je ne voudrais pas que ce blog devienne un repère à bourditude mais je crains qu’il faille montrer le visage pour le moins inquiétant de Madame Royal... Lorsque nous regrettions il y a deux mois de ne pas avoir le son mais juste l’image, à présent, nous sommes comblés, nous avons le son, et nous ne sommes pas déçus, cela confirme ce que certains pensaient, lorsque Madame Royal parle, ça bourde…

Je ne peux pas résister à vous envoyer sur 2 liens :

Ségolène et la corse

Ségolène et l'armée 

Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 10:08

Tout le monde doit être au courant désormais, mais j'imagine que certains se bornent encore à ne pas lui décerner le prix d'humoriste de l'année.

De qui je parle ? De Ségolène Royal, bien sûr! Celà fait désormais presque un mois qu'elle enchaîne les gags sur la politique internationale ET nationale! Un talent,je vous dis !

En effet, la comique de place Solferino nous en a pondu une belle récemment. Après le carton jaune à son Montebourde adoré; après l'admiration sur la rapidité et l'éfficacité de la justice chinoise, et enfin après son incroyable intêret pour des lois qu'elle propose mais qui ont déjà été votées,mais SANS elle...(Notre députée,Chantal Brunel pourra en attester,elle était bien présente,elle,au vote de cette loi...)

Maintenant, notre gaffeuse Royal nous propose de donner l'indépenace au Quebec...Mais de quoi j'me mêle ? Y'a un moment où il va falloir stopper avec les blagues, Ségogo, parce que là,on commence à s'inquieter...jusqu'où ira ta Bourditude ? Comme dirait l'autre,"Vers l'infini et l'au delà". N'oublions pas qu'elle aspire à devenir présidente de la République, et non à présenter "video gag"...

 

Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 17:46
Pour celles et ceux qui n'auraient pas le temps de lire la tribune (ci dessous) de Pierre Lellouche, je vais vous dresser un petit topo de ce qu’est un voyage diplomatique de campagne à la façon de Madame Royal : des photos souvenirs, de belles paroles, des mots nouveaux et une incohérence sans égale…pour parler des droits de l’Homme, du respect en France, Madame Royal est présente ; quand il s’agit de défendre ces mêmes valeurs dans un pays qui n’est pas réputé (et c’est le moins que l’on puisse dire) pour son respect des droits de l’Homme, Ségolène n ‘est plus au rendez-vous. Ne serait-ce pas là le signe d’un double discours, pratique dangereuse pour une élue de la République qui aspire à devenir présidente de la République.
Je vous présente donc mon extrême scepticisme quand à la capacité de Madame Royal à défendre les intérêts et les règles les plus élémentaires du droit international dans un pays étranger. Je ne reviendrais pas sur son voyage au Proche Orient où elle a refusé de saluer une élue française (Madame de Panafieu,
une petite illustration vidéo) alors même que la veille, elle saluait un membre du Hezbollah dont les activités terroristes ne sont plus à démontrer. Un comble et encore une fois l’incohérence la plus totale !

Une petite tribune de Monsieur Lellouche, député de Paris que je me permet de reprendre en partie pour mettre en avant l'incompetence de Madame Royal qui n'est plus à démontrer je le crois.


Les tribulations de Ségolène Royal en Chine, censées crédibiliser la stature internationale de la candidate socialiste, ont atteint de nouveaux records d'amateurisme et d'improvisation. Bien incapable de dire aux Français, avant son départ, qui elle allait rencontrer et ce qu'elle allait faire en Chine, Mme Royal a donné l'impression de s'être laissée embringuer dans un voyage organisé par un tour operator un peu particulier : le Parti communiste chinois. Son programme, tel qu'il a pu être reconstitué ex-post, montre qu'elle a surtout effectué une visite touristique, les photos et les images étant sa spécialité - ainsi de l'écharpe blanche sur la Grande Muraille et de l'incontournable visite de la Cité interdite ; Elle n'aura vu ni le président, ni le premier ministre, ni le ministre des Affaires étrangères, ni le ministre de la Défense, ni le ministre de l'Économie. Ses contacts avec la société civile se sont limités à des citoyens modèles triés sur le volet (membres du Parti communiste, quand ils ne sont pas fils de membres du Parti depuis 1921...) : ainsi de la famille chinoise « ordinaire » chez qui elle est allée boire le thé, ou des « étudiants » de l'Institut diplomatique, sagement fidèles à la ligne officielle.

Quant aux sujets abordés, là encore, on souffre pour elle devant l'indigence du contenu. Car quels sont, au fond, les problèmes fondamentaux posés par la Chine aujourd'hui ? Il y a, en premier lieu, les problèmes stratégiques :
la Chine, actuellement engagée dans un réarmement extrêmement rapide (son budget de la défense, en progression rapide depuis quinze ans, a augmenté en 2006 de 14,7 % pour dépasser cette année les 35 milliards de dollars), ne nous aide guère sur le dossier du nucléaire iranien et bien peu sur la Corée du Nord. Que je sache, pas un mot de Mme Royal sur le sujet.
Autre grand sujet, la compétition chinoise dans la mondialisation des échanges et la faiblesse de la France à cet égard (le marché de la construction des centrales nucléaires chinoises vient d'échapper à Areva) alors que les échanges avec la France représentent à peine 1 % du commerce extérieur chinois. Sur ce point, Mme Royal a eu cette merveilleuse formule : « Nous pouvons gagner » ;
tandis que si les entreprises françaises perdent des marchés, elles n'ont, ma foi, qu'à s'en prendre à elles-mêmes « au lieu de penser que c'est toujours de la faute des autres ». L'ennui, c'est que pendant ce temps, à Paris, son compagnon François Hollande promet à tout va des hausses d'impôts et davantage de réglementation : magnifique grand écart entre les exhortations à exporter à l'étranger, d'un côté, le matraquage des exportateurs à domicile, de l'autre.

La Chine est aujourd'hui l'un des pays les plus pollueurs de la planète ; mais Mme Royal, naturellement, ne parle pas des sujets qui fâchent.
Ce pays est également l'une des dernières dictatures communistes de la planète, même s'il y règne en pratique un capitalisme des plus prédateurs ; mais Mme Royal semble avoir, là aussi, oublié la notion même de droits de l'homme, pourtant inscrite dans notre Constitution, au profit de celle, plus diluée, de « droits humains ». Elle félicite même les tribunaux chinois d'être « plus rapides que les tribunaux français ». On rêve... car la Chine est tout de même, de très loin, le champion du monde de la peine de mort, sans parler des droits de la défense, réduits là-bas à leur plus simple expression.
À grand renfort de publicité, on apprendra tout de même, sur le tard, qu'elle a fait remettre (mais à qui ? et pour quels résultats ?) une liste des noms de cinq avocats et journalistes emprisonnés : c'est bien peu, en tout cas, sur les milliers de prisonniers politiques et d'opinion que compte ce pays.

Le bilan est donc peu convaincant, c'est le moins que l'on puisse dire. Restera de ce voyage l'écharpe blanche au pays du Lotus bleu, sur fond de Muraille de Chine ; les compliments, le lendemain, d'un conseiller présidentiel sur « le rouge qui lui va si bien », subtile manière, sans doute, de relever l'impair qui avait consisté pour elle à s'habiller de blanc, couleur du deuil chez les Chinois ; et cette grande innovation linguistique qu'est la « bravitude », lapsus plus ou moins volontaire qui, pour la politique étrangère de Mme Royal, est sans doute synonyme de « nullitude ».

Les spécialistes savent que les élections se gagnent rarement, voire jamais, sur la politique étrangère, mais il n'est pas impossible de les perdre sur ces sujets. Les Français sont un peuple fier, dans un monde dangereux. Ils attendent non seulement d'être gouvernés à l'intérieur, mais aussi d'être pilotés à l'extérieur, avec compétence et intelligence. Avec les pérégrinations de Mme Royal au Proche-Orient et en Chine, on est décidément loin du compte.
Repost 0
Published by Changeons Champs - dans Bourditudes
commenter cet article