Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Changeons-Champs
  •   Le blog Changeons-Champs
  • : Bienvenue à vous ! Ce blog est né en décembre 2006 d'une initiative personnelle visant à relater l'actualité de la commune. Il présente donc ma vision des choses sur notre environnement, mais il a aussi comme portée de faire naitre un débat d'idées entre internautes.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Articles Récents

19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 20:02

L’égalité réelle. Benoit Hamon, chantre de l’aile gauche du PS a pondu avec quelques camarades du parti un texte merveilleux sur l’égalité réelle. L’égalité, un socle de notre République. L’égalité devant la loi, égalité des chances, égalité sociale.

J’étais impatient de lire les 40 pages et 110 propositions de celui qui croit au fait que l’on peut vivre plus longtemps, sans cotiser plus longtemps. J’ai toujours aimé les magiciens.

 

Quelques propositions :

 

- Réduire de 2/3 le nombre de sans abris. Pourquoi 2/3 ?

 

Plafonner à un euro le prix du trajet entre domicile et bureau. Et là, c’est le drame. Comment osent-ils ? Faut-il leur rappeler qui préside le STIF ? Qui augmente tous les ans les tarifs de la RATP pour un service toujours plus détestable, des trains toujours plus sales, toujours plus en retard. Faut-il leur rappeler à ces apparatchiks que la carte Orange à tarif unique était une proposition de l’UMP du temps où Jean-François Copé briguait la région ?

 

- Une aide de 200€ pour les mineurs qui ne peuvent pas partir en vacances. Tant qu’ils y sont, construisons des camps de vacances, inspirons nous du glorieux passé de l’Est. Qu’est-ce que c’est que cette idée ? C’est ça l’égalité réelle, faire en sorte que l’Etat finance les vacances maintenant ?

 

- Une allocation d’autonomie pour les étudiants. Ayant travaillé pour le CROUS cet été, je suis assez au courant des aides auxquelles les étudiants peuvent prétendre, que ce soit pour le logement, les aides au mérite, les aides sociales, les bourses de mobilité et j’en passe. Mais non, ça ne suffit pas, comment racoler démagogiquement la jeunesse, demander au PS et à l’UNEF ! « Le CROUS aide les étudiants pour aménager l’intérieur de leur appartement ? » citation réelle d’un étudiant… Voilà où mène l’assistanat ! A attendre que l’Etat s’occupe de tout.

 

-       La recette toujours aussi miraculeuse rue de Solfé : LES IMPOTS !! cotisations patronales, impôts sur les successions, création de nouveaux impôts… Rien de bien nouveau.

 

Ce texte a été adopté par le PS et si l’on en croit Hamon et sa clique, sera une base pour le (ou la) futur candidat(e) à l’élection présidentielle. De quels problèmes de déficit parlez-vous ?

 

NB : remarques de quelques éclairés au PS. Pour Valls, il manque un chiffrage crédible au projet. Pour Rebsamen, « il faut, pour un parti de gouvernement et pour être crédible aux yeux des français hiérarchiser nos priorités, ce que le texte ne fait pas. »

Repost 0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 09:15

Le ministère de l'Intérieur avait annoncé mardi dernier 1,2 million de manifestants à travers la France, la CGT et la CFDT claironnaient le chiffre de 3,5 millions de participants. Avec selon eux, un «record» de 330 000 participants à Paris.

 

Sauf qu’à force de voir des différences de plusieurs millions de manifestants, la presse s’est emparée du sujet. Les journalistes de Mediapart, peu suspects de complaisance à l'égard du gouvernement, ont conclu à des chiffres encore plus bas que ceux de la police : 76 000 manifestants (89 000 pour la préfecture).

 

La société espagnole Lynce, leader mondial dans le comptage via photos et vidéos analysées par ordinateur, livrait dans la foulée son verdict : 80 330 personnes.

 

À Marseille, même rengaine : la chaîne locale LCM, l'AFP et France Bleu se sont organisés en pool pour effectuer leurs propres vérifications. Ils ont obtenu entre 16 860 et 21 690 manifestants. Soit, là encore, une estimation inférieure aux 24 500 recensés par la police.

 

La supercherie des syndicats est flagrante ! Nous verrons si mardi prochain, ou même aujourd’hui, les syndicats vont nous annoncer « plus de 4 millions de personnes dans les rues ». Le ridicule ne tue pas. 

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 14:21


Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 13:13

Ha, les Verts, s’ils n’existaient pas, il faudrait les inventer. Toujours des réflexions profondes qui traduisent un QI proche du néant. « Il faut partager le travail », avec qui ? Avec les chômeurs ? Avec les retraités ? Non parce que là il faut m’expliquer.

 

Martine Bombart, si vous matraquez les riches comme votre « parti » le prône, pensez-vous réellement que les méchants riches vont gentiment continuer de se faire prélever plus de 50% de leur revenu ? Réfléchissez ne serait-ce que deux minutes, deux petites minutes : une personne qui a le choix entre se faire savater fiscalement OU profiter de ses revenus dans un pays moins agressif vis à vis de ceux qui ont de l’argent, que pensez-vous qu’elle fera ? Elle partira et le manque à gagner pour l'Etat sera abyssal. 

 

1600 milliards de PIB donc je dois comprendre que nous sommes riches Mme Bombart ? Oups, vous avez oubliez de mentionner les 1500 milliards de dette. Ça alors !

 

50 milliards d’euros de pertes dues aux paradis fiscaux. Et ? Que doit-on en conclure ? Lutter contre les paradis fiscaux, c’est ce que fait Nicolas Sarkozy depuis la crise, rencontrant des résistances en particulier au Luxembourg.

 

36 milliards d’euros distribués aux actionnaires. Là encore, et donc ? Si vous souhaitez reprendre cet argent, cela veut dire que vous nationalisez toutes les entreprises du CAC40. Soyez cohérente, dites le que l’on mesure pleinement la stupidité des propos.

 

3 milliards d’euros de niches fiscales réservées aux plus riches. Allez dire ça aux millions de français qui bénéficient de 50% de crédit d’impôt lorsqu’ils emploient une aide à domicile.

 

On garde le meilleur pour la fin : l’espérance de vie. Je serai curieux de savoir où vous sortez votre espérance de 63 ans pour les hommes et de 64 pour les femmes. Dans les statistiques de Daniel Guillaume ?

Je vais vous aider un peu : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF02216

 

Voilà, pour finir, je vous accorde le Nobel de la bêtise ! Avec toutes mes félicitations, et pourtant la concurrence était rude cette année…suivez mon regard. 

Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 10:32


"Il faut rétablir la police de proximité", est-ce que payer des fonctionnaires pour serrer la main des dealers est considéré comme des emplois fictifs ?
Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 19:49

Le PS nous raconte que les jeunes ont leur premier job à 27 ans, donc logiquement, rallonger de 2 ans l’âge de départ à la retraite serait une horreur. 27 ans !! Non, vous ne rêvez pas. Ils prennent bien les français pour des imbéciles. 27 ans soit Bac + 9 !!! No comment. 

 

Continuons : Fabius. Laurent Fabius, ancien ministre des finances, plus libéral que Strauss-Kahn et Lagarde réunis. Ce baron du PS s’insurge contre les baisses d’impôt, lui qui a tant œuvré pour baisser les impôts des plus riches. Je me passerai de commentaire pour définir son comportement.

 

Aubry. "Représentée par sa présidente" (Martine Aubry) a bien fait saisir la justice le 19 juillet pour demander, l'expulsion par la force du terrain de Villeneuve-d'Ascq (occupé par des Roms ». Cohérence implacable.

 

Jean-Paul Huchon : incompétence totale à gérer les transports en Ile de France. Compétence confirmée : hausse des impôts (+ 84% depuis son arrivée). Huchon est cependant un maitre pour organiser des réceptions somptueuses (j’en suis un témoin, lors du lancement du journal de la Région en 2005, magnifique réception, des centaines d’invités, des petits fours délicieux et tout ça aux frais du contribuable francilien). Mais des fêtes comme celle-ci, il y en avait 2 à 3 fois par mois, j’ai retrouvé les invitations en faisant du tri. La gauche des barons locaux, la gauche caviar.

 

Montebourg Arnaud. La palme pour ce mois-ci. Je ne vais pas me faire l’avocat de TF1 mais la charge de Montebourg contre la chaine la plus regardée de France a comme un gout de … populisme. « Il faut leur mettre la tête sous l'eau ! TF1 c'est la télévision de la droite, de l'individualisme et du fric, du matraquage sur la sécurité… ». (Il ne doit pas connaître W9 ou Direct 8 …)

Imaginez ne serait-ce qu’un instant qu’un élu UMP parle en ces termes d’une chaine de TV. Immédiatement, SNJ, CGT and co auraient hurlé à la « persécution », à l’attaque « nauséabonde » de la part d’élus qui veulent « museler » les journalistes.

Là, aucune indignation, la bobsphère laisse insulter les milliers de personnes qui travaillent de prés ou de loin pour TF1. La bobosphère ne s’indigne pas de la ligne politique de Canal + et ils ont raison. Canal est un groupe privé, avec une ligne clairement de gauche et si les gens de droite ne sont pas contents, ils zappent. TF1 est une chaine qui ne parle quasiment jamais de politique, aucun débat n’est organisé et Montebourg voit en TF1 un monstre médiatique de droite. En plus d’avoir des intonations insupportables, Montebourg est parano. 

Repost 0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 10:32

Récemment, Libération titrait sur « l’incroyable président qui rétrécît », une du magasine anglais « The Economist ». L’article de Libé démontrait que même un journal libéral anglais lâchait le président français, preuve s’il en était de son impopularité.

 

Malheureusement pour eux, le titre était plus provocateur que le fond. Nicolas Sarkozy est accusé certes, mais accusé de ne pas aller assez loin dans la réforme des retraites. Et ils ont raison. Sachant que nous passons en moyenne 6 ans de plus en retraite que les autres membres de l’OCDE, nous avons paradoxalement l’âge de départ légal le plus bas. Libération omettait de préciser que le terme de « paleolithic » était adossé au terme « Socialists ». Dommage pour eux.

 

Second apport de l’article : les sondages. Ces fameux sondages que les socialistes redécouvrent uniquement lorsqu’ils leur sont favorables. Effectivement, 70% des français soutiennent les manifestants, mais le même sondage montre que 53% des français jugent la réforme « acceptable ». La réponse est simple, les français savent très bien qu’ils ne peuvent pas passer à coté d’une réforme logique et juste. Comment financer un régime de retraite par répartition lorsque l’espérance de vie augmente, les baby boomers arrivent en retraite, le tout avec moins d’actifs ? Taxer le capital vous répondront nos amis d’extrême gauche.  Est-il nécessaire de leur répondre que même en taxant les stocks options ou l’intéressement, le compte n’y sera pas. Que taxer revient à prendre d’un coté, ce qu’on donne de l’autre et qu’au final on vous « plume » de la même manière pour reprendre l’expression du tribun Mélenchon. Oui, la gauche vous plume mais fait passer votre plumage pour un progrès social, tour de magie.

 

Le problème des retraites est avant tout un problème macro économique qui demande des réformes profondes qu’aucun politique n’aura le courage de faire. Traiter la question des seniors dans l’entreprise, et par conséquent celle des jeunes. Une société qui ‘a une espérance de vie plus longue doit travailler plus longtemps, le refuser conduirait à un aggravement des déficits. Déficits qui s’ils ne sont pas traités, conduiront à un cas à la Grecque. Une dette représentant 110% du PIB, une perte de confiance des créanciers et voilà un pays qui se retrouve dans la situation d’un ménage endetté, plus capable de payer ses dépenses, et donc mis sous tutelle. C’est logiquement ce qui nous arrivera si nous ne coupons pas de manière sévère dans les dépenses publiques (56% du PIB...record européen). Suppression des niches fiscales, interdiction de présenter un budget en déficit (Etat comme collectivités locales), baisse des dépenses de fonctionnement.

Une petite anecdote pour montrer à quel point notre pays souffre de cet état d’esprit d’assistés perpétuels : travaillant pour un organisme public d’aide aux étudiants, un jeune m’a demandé s’il existait des bourses pour financer « l’aménagement intérieur d’un appartement ». J’ai cru à une blague, je l’ai fait répéter mais il était sérieux.

 

Il est grand temps d’avoir le courage politique de dire aux français que le train de vie actuel de l’Etat, des collectivités locales ne peut plus durer. Que les dépenses publiques représentent un fardeau à ce niveau, voire un danger pour l’avenir si rien n’est fait.

 

Je ne veux même pas évoquer l’augmentation des impôts ou des prélèvements souhaités par la gauche, solution miracle pour ces hommes de la préhistoire qui oublient un détail : la mondialisation. A vouloir trop taxer, il n’y aura plus rien à taxer. Exemple : payroll taxes (charges patronales) : 45% du salaire en France, 13% en Grande Bretagne. 

Repost 0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 18:45

Benoît Hamon, porte-parole du PS, a riposté vertement à Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi, pour avoir "osé dire" que Martine Aubry qui a fait "la CMU, les 35 heures", avait rompu le "pacte social français".

"On comprend pourquoi Laurent Wauquiez n'est que secrétaire d'Etat!", a-t-il lancé en marge de son point de presse.

 

Sacré Benoit ! Peut-il nous rappeler quel mandat les français lui ont confiés ? AUCUN ! Il n’a pas été élu député européen lors de la dernière élection où le PS a fait un score…misérable. Ce petit prétentieux s’attaque à Laurent Wauquiez sur sa fonction alors que lui même n’est rien. Enfin, si porte flingue de Martine.

 

« La retraite à 60 ans, nous y tenons et nous la remettrons à l’ordre du jour si nous sommes élus. » Outre le fait que le PS se garde de dire qu’il ne touchera pas aux annuités, cette déclaration sent la démagogie à plein nez. Je me demande si ce mot n’est pas intrinsèquement collé à ce parti depuis que Mme Aubry en est à la tête.

 

2ème fait divers, autrement plus tragique : le tabassage en règle de deux policiers municipaux à Beauvais, dont l’un a été renversé par une voiture de grosse cylindrée causant un traumatisme crânien sévère. Les policiers nationaux venus en renfort ont été pris à parti par une trentaine d’individus, femmes et enfants compris.

Le père du fou qui a renversé le policier a déclaré : « c’est vrai, c’est pas bien, mais les policiers n’ont pas été sympas en arrivant ». Je propose l’internement du papa et la mise au cachot en CDI pour le fiston. Plus sérieusement, allons-nous attendre la mort d’un fonctionnaire de police pour que les juges prononcent des peines lourdes et pas du sursis pour ces criminels ? 

Repost 0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 11:00

François Chérèque était l’invité de France 3 hier soir. A la question, « nos voisins européens ont tous allongés l’âge légal de départ à la retraite », le leader de la CFDT répond que ce n’est pas l’âge légal qui compte, mais « l’âge effectif ». 

 

Donc je me suis renseigné et face à la propagande scandaleuse des syndicats, rien ne vaut des chiffres tirés d’Eurostat :

 

Age effectif de sortie du marché du travail 

France : 58,7 (H), 59,5 (F)

Espagne : 61,4 (H), 63,1 (F)

Suède (le beau modèle scandinave) : 65,7 (H), 62,9 (F)

Allemagne : 62,1 (H), 61 (F)

 

Nombre d’années passées en retraite (moyenne) :

Moyenne européenne : 16,9 années pour les hommes, 22,9 pour les femmes.

Moyenne française : 24,5 pour les hommes, 28,1 pour les femmes

 

La France peut-elle continuer à vivre dans sa bulle ? L'exception sociale à la française ne peut plus durer car les réalités économiques et démographiques sont davantage bornées que les syndicats irresponsables qui dirigent ce pays. Certes, il faut réfléchir sur la pénibilité au travail, personne ne peut le nier mais aucun gouvernement responsable ne peut dire aux français que nous resterons à 60 ans pour l’âge légal de départ à la retraite.

A moins de s’appeler PS ou PCF mais dans ce cas, nous enlevons l’adjectif « responsable » pour le remplacer par « démagogique ». Dire au peuple ce qu’il veut entendre. Effectivement, c’est moins populaire de dire aux français « nous devons travailler davantage » que de leur dire « non non, nous restons à 60 ans », vous n’aurez pas de retraite dans 15 ans, mais au moins, nous serons restés à 60 ans.

La retraite par répartition vit-elle ses dernières années ? Là encore, si l'on en croit les chiffres des déficits du régime, oui. Faut-il passer au régime par capitalisation, sans doute pas. Est-il envisageable de faire un mix des deux : clairement. Qui aura le courage de le dire aux français ?

 

Repost 0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:19

La politique de sécurité du président est mise en cause par la gauche. On entend ici et là des politiques nous dirent que Sarkozy a échoué, qu’il est responsable de 10 années d’échec etc

 

Il doit bien y avoir une part de vérité là dedans. Supprimer la police de proximité n’a surement pas été une bonne chose. En revanche, on peut rappeler que la gauche a fait régner pendant des années un laxisme ambiant, cherchant à excuser les délinquants, « les pauvres petits ne savent pas quoi faire, et puis il y a le chômage etc ». Voilà, un discours classique, mélange de bien pensance boboisante.

 

Et nous avons le pouvoir judiciaire. Ce fameux pouvoir judiciaire qui dernièrement a fait libérer un multirécidiviste à Grenoble. Toute la bonne volonté du monde politique ne sert à rien si au final, ceux qui sont censés rendre justice au nom du peule français font preuve d’un laxisme exacerbé. La moitié des peines prononcées ne sont pas exécutées, faut de place. Par conséquent, il ne faut pas s’étonner qu’un sentiment d’impunité se répande, malgré les discours du ministre de l’intérieur et du président de la République.

 

Ce sentiment d’impunité est de plus en plus visible, dans les lieux publics, dans les transports, sur la route. Tout est permis. Il est vrai que les comptes publics ne sont pas dans le vert, loin de là, mais au lieu de faire des cadeaux fiscaux (notamment aux restaurateurs, avec un effet nul !) il serait bon d’arrêter de tailler dans les effectifs de la police car rien ne remplace une présence policière sur le terrain.

 

D’autre part, je ne suis pas un expert des questions militaires, mais 63 milliards de dollars en 2009 pour la France…je reste sceptique. La guerre froide est terminée, les guerres conventionnelles également. L’avion Rafalle est l’exemple même d’une dépense inutile. Vitrine de notre savoir faire certes, mais gouffre financier pour le contribuable. A t-on besoin des 400 000 militaires ?

Cette remarque peut paraître démagogique, car nous avons évidemment besoin de préserver notre force dissuasive mais à quel prix ? Les menaces d’une guerre conventionnelle nécessitent d’importants moyens. Or, aujourd’hui, la menace est principalement liée à des factions terroristes et nécessite surtout du renseignement.

 

Un transfert de moyens entre différents ministères serait sans doute une idée à creuser

Repost 0