Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Changeons-Champs
  •   Le blog Changeons-Champs
  • : Bienvenue à vous ! Ce blog est né en décembre 2006 d'une initiative personnelle visant à relater l'actualité de la commune. Il présente donc ma vision des choses sur notre environnement, mais il a aussi comme portée de faire naitre un débat d'idées entre internautes.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Articles Récents

29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 13:01

La gauche se couche face aux intégristes et ce n’est pas nouveau. Le PS a adopté une position qui s’oppose à une loi contre la burqua et accuse la droite d’instrumentaliser le débat. Si je comprends bien, la droite n’aurait pas le droit de parler de certains sujets au prétexte de toujours les instrumentaliser, comme par exemple la sécurité, l’immigration, la burqua…

Donc si je suis cette logique, lorsque la gauche parle de sujets sociaux, des licenciements, elle instrumentalise le débat à des fins électoralistes et ne devrait pas en parler.

 

Cette logique absurde bien ancrée chez les Hamon ou Aubry conduit à ne plus débattre et à aseptiser les débats. Le sujet n’est pas pour ou contre une loi contre l’interdiction totale du port de la burqua, il est clair qu’il faut une loi. Le débat est d’un autre ordre : la gauche est dirigée par une poignée de technocrates qui refusent de débattre en posant des sujets tabous sous prétexte de stigmatiser telle ou telle communauté. Je voudrais revenir sur un fait marquant qui illustre bien ce point, en 2002, la France connaissait une vague d’antisémitisme jamais égalée depuis la fin de la seconde guerre mondiale. La réponse de Vaillant alors ministre de l’intérieur de Jospin était de considérer que ces faits relevaient de la délinquance (on brule une poubelle, on brule un bus, on brule une synagogue, logique). A ne pas vouloir voir en face les constats et les évolutions de la société sous prétexte que cela « stigmatiserait » une partie de la population est une position irresponsable. C’est également le cas pour la burqua : le PS considère que les français sont des débiles au point d’assimiler les intégristes à l’immense majorité des musulmans. Ou alors le PS cherche à caresser les intégristes dans le sens du poil, comme Martine Aubry sait si bien le faire en réservant des plages horaires spécifiques pour les femmes à la piscine.

 

La droite et une partie de la gauche (Mélenchon) ont compris qu’il fallait une loi car ils ont compris que certains cherchaient à tester la république. Ils savent également que laisser faire serait la pire des positions, cela favoriserait les extrémistes (FN et fanatiques religieux). D’autant plus que l’argument minable du PS est « la loi serait inapplicable », certains disaient la même chose pour les signes religieux à l’école… quelques années après, la loi sur les signes religieux est un succès et ne pose aucun problème d’application. La loi que le gouvernement veut faire passer serait tout à fait applicable : contrôle d’identité et amende. Comme pour toute infraction.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Damien 04/05/2010 11:30



Encore une fois, la gauche fait de la morale à deux balles. On n'a pas le droit de parler d'identité nationale et d'immigration sans être taxé de raciste, on n'a pas le droit de parler
d'insécurité ou de burqa sans être accusé de faire de la récupération politique, etc.


 


Ceci confirme une fois de plus ce que j'avais déjà écrit au sujet de l'affaire Peillon. Cette gauche nous rabâche sans cesse les vertus du débat démocratique mais refuse ceux dont elle n'est pas
à l'origine. Je pensais que la gauche avait retenu les leçons de 2002.



David 01/05/2010 18:52



Il faut leur demander ^^ mais la gauche a souvent refusé de se battre sur ces sujets sous divers prétextes, rien de vraiment nouveau malheureusement. 



berto 29/04/2010 16:08



la question est aussi et surtout de savoir pourquoi le parti socialiste refuse le consensus .